Le CNRS et l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) établissent une feuille de route commune